☆ Chronique « Dans la maison rêvée » de Carmen Maria Machado ☆

Résumé :

Alors qu’elle est encore une écrivaine débutante, Carmen Maria Machado rencontre une jeune femme sophistiquée et fascinante qui la séduit. Très vite, cette passion est partagée et elles s’installent ensemble dans leur « maison rêvée » pour vivre pleinement leur amour.

Mais ce rêve tourne rapidement au cauchemar quand la compagne de Machado devient jalouse, paranoïaque et violente tant en paroles qu’en actes. Cette « maison rêvée » ne serait-elle pas un piège ou une prison ?

Peu à peu l’autrice s’enferme dans une relation toxique dont elle peine à s’échapper… Dans la maison rêvée explore le tabou de la violence conjugale au sein des couples de même sexe.

C’est aussi un récit d’une inventivité extraordinaire : en courts chapitres qui manipulent les codes de tous les genres littéraires, elle s’interroge sur les histoires qu’on choisit de taire et les voix qu’on ne veut pas entendre – et ce que cela dit de nous. Un texte nécessaire, courageux et innovant qui fait l’effet d’une détonation.

Née en 1986, Carmen Maria Machado est l’une des nouvelles voix américaines les plus remarquées de sa génération. Autrice d’un recueil de nouvelles, Son corps et autres célébrations (L’Olivier, 2019), elle élabore une œuvre singulière qui touche à tous les genres littéraires, notamment au fantastique et à la science-fiction.

« La peur nous pousse tous au mensonge. »

☆ . ☆ . ☆

Mon avis :

Je ne pense pas vous mentir si je vous dis que ce roman est, et restera, mon coup de cœur de cette rentrée littéraire 2021.

Carmen Maria Machado m’a emportée tant par son style que par la forme de son œuvre, fait de courts chapitres métaphoriques. Elle nous raconte l’histoire d’un couple. Son histoire. Son couple. Les émois des premières semaines, l’insouciance des premiers mois, puis la violence et la peur qui s’insinuent peu à peu.

Dans ce récit poignant, l’auteure se questionne et s’imagine, disséquant morceau par morceau sa relation avec la femme de la maison rêvée. Elle se parle à elle-même comme si cette histoire n’était pas la sienne. Comme si elle cherchait encore à mettre de la distance. Comme si tout ceci ne lui était pas arrivé et qu’elle était spectatrice de sa propre vie.

« Tu lui racontes que tu as rencontré aux toilettes cette femme qui s’est ouverte à toi, que tu ne pouvais pas lui écrire parce que tu ne voulais pas l’interrompre. Tu te dis que tes explications désamorceront sa colère – tu penses même qu’elle va s’excuser – mais, contre toute attente, elles la rendent folle de rage. »

Une lecture mettant en lumière un sujet peu évoqué : les violences conjugales dans les couples lesbiens. Une plume qui m’a transportée et dont je me souviendrai.

Ma note : ☆☆☆☆ /5 – Une auteure à suivre, car nous n’avons pas fini d’entendre parler d’elle.

☆ . ☆ . ☆

Infos maison d’édition

Auteur : Carmen Maria Machado
Editeur : Christian Bourgeois Editeur
Genre : Roman contemporain autobiographique
Parution : Août 2021
Nombre de pages : 384 pages

Une réflexion au sujet de « ☆ Chronique « Dans la maison rêvée » de Carmen Maria Machado ☆ »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s