☆ Chronique « Pas de secrets entre nous » de Samantha Downing ☆

Résumé :

De temps en temps, on a comme une envie de meurtre…

Quand il rencontre Millicent à bord d’un avion, c’est le coup de foudre. Quinze ans plus tard, le voilà marié, avec deux enfants, dans un quartier cossu de Woodview, sous le radieux soleil de Floride. Il donne des cours de tennis aux résidents fortunés du country club, tandis que sa ravissante épouse est agent immobilier. C’est le couple idéal, et tout le monde les envie. Seulement voilà, sous des dehors respectables, ils ne sont pas exactement ce qu’ils ont l’air d’être. Pour échapper à leur quotidien asphyxiant, ils jouent à des jeux dangereux, de plus en plus dangereux. Dans ce monde trop parfait où on peut mentir et tricher à volonté, il y a des femmes qui disparaissent et qu’on ne revoit jamais.

« A l’heure du coucher, Millicent emporte ses deux ordinateurs dans la chambre. Elle les range chaque soir pour que les enfants n’en profitent pas pour discuter sur Internet avec des inconnus quand tombe la nuit. Personnellement, je pense que ce danger existe à toute heure du jour, mais je préfère ne pas m’en mêler. »

☆ . ☆ . ☆

Mon avis :

Un jour et une nuit (blanche), c’est le temps qu’il m’a fallu pour lire, dévorer, engloutir ce roman. Cela faisait longtemps que je n’avais pas été autant divertie par un livre. Impossible de lâcher l’étonnant tandem formé par Millicent & « Tobias ». Un couple, parents de deux enfants, bien installé dans sa communauté, qui à ses heures perdues, enlève, séquestre et tue des jeunes femmes.

C’est tordu, malsain et terriblement addictif.

Côté récit, l’intrigue est hyper bien menée. Même si on se doute qu’il y a un loup derrière tout cela, impossible de le repérer. L’attaque est soudaine et jaillit là où on ne l’attend pas.

Côté personnage, on en a pour tous les goûts. « Tobias », le narrateur, est tantôt doux lorsqu’il est dans son rôle de mari et de père, tantôt acide lorsque sa psychopathie refait surface, mais aussi amer lorsque ses deux facettes s’entrechoquent. Quant à Millicent, l’épouse et mère calme, ordonnée et autoritaire, elle est aussi vicieuse qu’un piment déguisé en poivron : une petite chose inoffensive habitée par les flammes de l’enfer.

Bref, je vous l’ai dit, je l’ai dévoré.

Ma note : ☆☆☆ /5 – Ce n’est plus de mon âge les nuits blanches !

☆ . ☆ . ☆

Infos maison d’édition

Auteur : Samantha Downing
Editeur : Editions Hauteville
Genre : Thriller / Suspense
Parution : Mai 2020
Nombre de pages : 384 pages

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s