☆ Chronique « Agatha Raisin enquête – Du lard ou du cochon (tome 22) » de M.C. Beaton ☆

Résumé :

Noël a été décevant dans les Cotswold, fief d’Agatha Raisin. Pour réchauffer les coeurs  et  les estomacs, le petit village de Winter Parva propose une fête avec costumes, danseurs folkloriques et cochon de lait rôti.
Amatrice de barbecue, Agatha Raisin se jette sur l’occasion. Le tournebroche qui grésille a de quoi ravir les foules par cette journée brumeuse ! Mais lorsqu’on découvre que la bête n’est autre que le policier Gary Beech, assassiné et embroché, la fête tourne au cauchemar. Et celui-ci ne fait que commencer…. Car quelques jours plus tard, Amy, l’ex-femme de Gary, est retrouvée morte elle aussi. Cochon qui s’en dédit : Agatha se jure d’arrêter cette boucherie. Et de devenir vegan !

Avec plus d’un million d’exemplaires vendus, Agatha Raisin, l’héritière très spirituelle de Miss Marple version rock, a imposé sa personnalité loufoque et irrésistible. Vous reprendrez bien un peu de Worcestershire sauce dans votre thé ?

« La tête est cousue, constata-t-elle. Oh, non! Je pense que ce corps est celui d’un homme! Appelez la police. »

☆ . ☆ . ☆

Mon avis :

Pourtant pas du tout attirée par le genre « Cosy mystery », je me suis laissée tenter après un petit tour chez le brocanteur du coin. Il était là, devant moi, neuf et au prix de 3 euros, alors qu’est-ce que je risquais ? Et une fois entre mes mains, j’ai été prise d’une soudaine curiosité pour ce style littéraire. Aussitôt acheté, aussitôt lu. Et que dire …

Premièrement, que je n’aurais peut-être pas dû découvrir les cosy mysteries avec ce livre car sans le savoir, j’ai acheté le tome 22 (je pensais pas qu’il y en avait autant). Et oui ! La série Agatha Raisin existe depuis 1992 ! Plus d’une fois, je me suis perdue entre les différents personnages, leur passif et les liens qui les unissaient. Néanmoins, je les ai trouvés tous intéressants et j’ai eu envie d’en apprendre davantage sur eux.

Deuxièmement, que l’histoire était tout de même plutôt sympa. J’ai eu la sensation de faire un come-back dans les années 90 lorsque je regardais Jessica Fletcher résoudre ses enquêtes dans la série « Arabesque » chez ma grand-mère. C’est douillet, sans prise de tête. On se laisse porter par le rythme de l’enquête sans stress et surtout sans réfléchir. Une lecture cool et détendue.

Alors que retenir de tout cela ? Qu’il faut toujours commencer par le numéro 1 ! Très important ça ! Mais aussi que parfois, c’est bien de se laisser tenter par des choses qui ne nous attirent pas forcément de prime abord. On pourrait passer à côté de petites pépites.

J’ai vraiment hâte de découvrir d’autres romans dans ce genre littéraire et pourquoi pas reprendre cette série depuis le tout début.

Ma note : ☆☆/5 – Hâte d’en lire d’autres.

☆ . ☆ . ☆

Infos maison d’édition

Auteur : M.C. Beaton
Editeur : Albin Michel
Genre : Cosy mystery
Parution : 2011
Nombre de pages : 306 pages

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s